ZD ▵ shopping spree
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ZD ▵ shopping spree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur

Message
Sujet: ZD ▵ shopping spree Mer 8 Mar - 12:24

       
SHOPPING SPREE

   
- MERIDIA NIGHTINGALE — ZELDA DRAKE -

   

THE ODDS OF GOING TO THE STORE FOR A LOAF OF BREAD AND COMING OUT WITH ONLY A LOAF OF BREAD ARE THREE BILLION TO ONE.

   Il fallait bien passer par là, de temps en temps. Shopping. Un mot que je détestais d'ordinaire dans un effort supplémentaire pour ignorer mon parentage, mais qui s'avérait juste assez important pour me sortir de mon loft aujourd'hui maintenant que Maya m'avait dit avoir remarqué quelque chose de super-trop-craquant-extra-adorable (comme elle avait bien pu le dire à la vitesse de l'éclair) dans ce magasin. De nouveaux vêtements... Ce n'est pas comme j'en manquais, loin s'en faut, mais un peu de changement ne ferait sûrement pas de tort. Et puis je devais avouer que je devenais curieuse vis à vis de ce qui avait bien pu taper dans l'oeil de ma collègue. Amie. Partenaire en crime. Alors je me retrouvais ainsi ici, occupée à flâner dans les allées du gigantesque centre commercial, le genre à ne pas savoir où aller mais laissant supposer à l'observateur que je savais exactement ce que je voulais. Je n'avais jamais eu la patience pour ces employés qui font la chasse aux clients à "aider", alors si je laissais l'impression de ne pas être là totalement au hasard, généralement ils me laissaient tranquille. Ils préféraient viser ceux qui paraissaient indécis. Mouais. Je scannais rapidement les alentours du regard, localisant bien rapidement ce que je cherchais: une carte, un index des magasins lottis dans le centre, et leur location précise, m'indiquant ainsi que l'endroit où je devais retrouver ma comparse se trouvait deux niveaux au dessus de moi, à l'autre bout du bâtiment.

Super.

Les retrouvailles furent brèves, la jeune femme étant apparemment décidée à me tirer de force dans un salon de vêtements chics et oh combien attirant à mon instinct de "fille à papa qui dépense sans compter". A peine avions-nous franchi le "seuil" de l'enseigne de luxe qu'elle se laissa perdre dans son monde, voguant d'un article à l'autre. Je laissais-moi même mon regard caresser le festoiement de lumière et de vitrines chatoyantes destinées à attirer le client. Nous étions en période d'entre deux fêtes, perdu entre la fin de l'été et la gaieté soudaine de l'arrivée du printemps, le mall était décoré en conséquence et nous offrait un sentiment de bien être malgré le monde qui parcourait encore toujours les allées.. En soi, cela avait tout l'air d'une sortie classique entre copines, deux jeunes femmes se laissant tenter pour une fois. Et cela aurait pu y paraître, si seulement j'avais la sensation d'avoir une vie sociale normale. Maugréant doucement la tournure de mes pensées, j'encourageais bien vite Maya à me montrer la fameuse pièce de tissu qui l'avait tant engouée et qui représentait finalement l'unique raison pour laquelle je me trouvais ici. Je n'aimais pas faire du shopping, Maya avait donc dû se montrer particulièrement enthousiasmée pour que je lui accorde le bénéfice du doute. Heureusement pour moi, la section du magasin où la jeune femme m'attira était de toute apparence à l'opposé quasi parfait du bureau de caisse derrière lequel l'employée du mois me souriait toujours. Des mielleux, ces vendeurs... Je pouvais compter sur une main les gens qui s'étaient un jour montré suffisamment honnêtes et soucieux à mon égard pour me vendre leurs articles de la manière qui pourrait m'assurer une satisfaction. La plupart des autres ne se contentaient jamais que de penser à leur chiffre d'affaire et de conseiller toujours ce qui peut leur être le plus rentable sans se soucier de mon avis à moi... Ou du moins, c'est ainsi que je voyais les choses. « Tadaaaa » Elle s'était arrêtée dans un rayon relativement étroit et avait laissé son sac de côté dans le but de bondir vers un élément qu'elle s'empressa de me présenter, sourire aux lèvres comme si elle avait fait la trouvaille du siècle. Je devais avouer que le vêtement me plaisait aussi, mixte, élégant, apparemment pratique et avant que je ne puisse vraiment analyser concrètement la petite robe d'été qu'elle me présentait, la forme de ma silhouette se superposa à ce qu'on me présentait, comme un fantôme de mon imagination me présentant enfin à quoi je pouvais avoir l'air dans cet élément.

Une petite exclamation de contentement plus tard (probablement sans le moindre rapport avec une quelconque réponse que j'attendais de sa part) je regardais Maya qui m'observait toujours avec ses yeux de biche en attendant mon verdict. Couperet qui tomba et qui envoya Maya sur un petit nuage à l'idée d'avoir bien pu trouver dégoter quelque chose de correct à mes yeux, moi qui d'ordinaire savait me montrer très intransigeante... Sans véritablement comprendre comment ni pourquoi, elle bondit derrière moi, sautillant joyeusement à l'idée de m'avoir poussée à acheter quelque chose "pour moi", puisque je semblais toujours -selon elle- trop obstinée à vouloir jamais m'offrir quoi que ce soit. Deux minutes suffirent pour me laisser passer un peu de temps à flâner alors que Maya s'était perdue quelque part dans le magasin en quête de la perle rare pour nous deux. Ou les perles rares. Je découvrais qu'elle n'avait pas vraiment de notions d'humilité lorsqu'il était question de me gâter, collègue et bonne copine, surtout que l'occasion se présentait si rarement. Et que je me refusais systèmatiquement le moindre cadeau, rongée encore par la faute que j'avais bien failli commettre. Perdue dans mes pensées, mes pas m'attirèrent instinctivement vers le rayon premier âge, ayant passé dans un magasin adjacent sans même m'en être rendue compte. Allais-je un jour avoir des enfants à mon tour? Allais-je être aussi terrible avec eux comme j'avais pu l'être avec Camden? N'était-ce pas plus prudent de simplement abandonner la moindre notion du genre, absurde, et me concentrer sur la réalité du moment?

J'étais peut-être désabusée, mais je n'étais pas encore morte, et l'ensemble pour infant sur lequel je venais de poser les yeux était absolument trop craquant pour que je l'ignore, imaginant bientôt un bambin donnant forme au vêtement. J'avais définitivement l'imagination qui allait bon train. Un peu trop. Vu où en était ma vie sentimentale, je n'allais certainement pas en être là de sitôt. La seule chose qui me sortit de mes rêveries fut la certitude d'avoir entendu une voix chantonner pas trop loin de moi, une voix qui m'était familière sans pour autant que je ne puisse la situer. Mais aussitôt entendue, aussitôt le murmure disparu et ne laissa la place qu'à la musique ambiante du magasin. Le genre de mélodie bien nunuche, entrecoupée de temps à autres de meilleurs vœux et de spots audio pour faire la promo de tel ou tel article. Je ne fis pas plus attention à ce que je croyais avoir entendu jusqu'à ce qu'une ombre passa devant moi, sortant d'un rayon et s'engouffrant dans un autre, apparemment trop occupée pour me remarquer. Cette stature, cette silhouette. Me dire que cette personne se trouvait dans un pareil lieu me faisait sourire, même si je n'étais pas surprise compte tenu des circonstances et c'est le regard pétillant que je posais les yeux sur son dos avant de finalement m'exclamer avec plaisir et étonnement. « Zelda?! » Maya avait disparu dans son coin de magasin, et je me doutais que je n'allais probablement pas la revoir avant la fin de ses achats, ce qui franchement pouvait prendre plusieurs heures. Mais de trouver ma cousine ici, ce jour, dans ce magasin, précisément, à cette heure. Heureux hasard que cela était. Je ne savais pas à quel point mon regard pétillant laissait transparaître ma curiosité, mais j'étais persuadée qu'en dépit de tout, le plaisir de la voir transparaîtrait assez dans ma manière de l'observer.
   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR .

 


it's complicated
Make a plan, set a goal, work toward it. But every now and then, look around, drink it in, ‘cause this is it. It might all be gone tomorrow. ▵ © alaska.  

avatar
Meridia L. Nightingale
Your life becomes a better one

MESSAGES : 433
INSCRIPTION : 15/03/2016
CELEBRITE : Emily Bett Rickards

Your life becomes a better one
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

ZD ▵ shopping spree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» 07. Le Shopping comment y résister ?
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always in Miami :: Coconut Grove :: Bal Harbour Shops-