C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur

Message
Sujet: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Ven 4 Nov - 20:03

Ça faisait maintenant quelques semaines que Béatrice et Rhiannon étaient installés dans leur nouvel appartement. Les boîtes n’avaient pas été trop longues à défaire puisque les deux filles n’avaient pas beaucoup d’effet personnel et que l’appartement était entièrement meublé, mais elles avaient quand même fait des achats niveau décoration pour mettre tout ça à leur goût. Béatrice avait aussi acheté les meubles pour la chambre du bébé même si elle n’avait mis aucun élément de décoration puisqu’elle ne savait pas encore quel serait le sexe du bébé. Elle ne savait pas si elle allait mettre tout ça rose ou bleu alors elle préférait attendre. Elle avait aussi dût expliquer à sa mère que oui elle était partie de la maison, mais que non, elle n’aurait pas sa nouvelle adresse puisqu’elle désirait prendre un peu de distance avec elle et son père. Elle avait besoin de respirer et elle savait que si sa mère avait son adresse, elle serait toujours chez elle et ce n’était pas ce qu’elle désirait. Elle voulait avoir son indépendance et non plus se sentir étouffer comme elle se sentait lorsqu’elle était à la villa familiale. Maintenant, elle pouvait dire qu’elle était bien installée, qu’elle s’était faite à sa nouvelle vie et qu’elle commençait enfin à être heureuse. Ce n’était pas facile, mais elle se sentait supporter par Rhiannon et c’était ce dont elle avait besoin pour l’instant.
Cette journée-là, elle était plutôt de bonne humeur. Elle avait un peu plus de la moitié de sa grossesse de fait et elle avait enfin accepté de porter cet enfant. Elle avait encore l’impression qu’elle n’était pas prête, qu’elle ne réussirait jamais à être une bonne mère, mais elle essayait de se convaincre que tant qu’elle ferait de son mieux, ce serait déjà une grande partie de gagner. Elle était assise sur son sofa et elle flattait son ventre qu’elle ne pouvait plus cacher du tout lorsqu’elle pensa à Camden. Elle l’appréciait tellement et elle avait oublié de le mettre au courant de tous les changements dans sa vie. Elle alla donc directement dans sa chambre pour mettre des vêtements et elle embarqua dans sa voiture direction chez Camden. Lorsqu’elle arriva chez lui, elle se compta chanceuse de trouver un stationnement proche puisqu’elle avait de plus en plus de difficulté avec son dos. Il fallait dire qu’elle avait un bon sept kilos en plus que son poids normal et qu’elle les avait tous pris dans le ventre. Arrivé chez lui, elle toqua à la porte et attendit patiemment. Elle espérait vraiment qu’il était là parce qu’elle avait une envie pressante d’uriner. C’était un autre point négatif de sa grossesse : ses envies constantes d’aller à la toilette, même si elle faisait attention pour ne pas trop boire d’eau.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Mar 29 Nov - 22:03

Ces derniers temps, dans ma vie, c'était un peu le carnage. Depuis qu'on était rentré de vacances, que je devais à chaque fois me taper le visage de Meridia devant les yeux, simuler un sourire, et des blagues à la radio, c'était de plus en plus difficile. Pourtant, au fond, est-ce que j'avais une bonne raison de lui en vouloir ? Non, pas vraiment, en fait. Tout ce qu'il s'était passé, ce n'était le fruit que de la coïncidence, rien de plus. Un mauvais concours de circonstances. Et pourtant, c'était tellement facile de continuer de lui en vouloir en prétendant que c'était à ce propos. Parce qu'autant le dire, il y avait une sacrée foule de choses pour que je lui en veule. Mais la plus importante, c'était qu'elle me rappelait que je m'en voulais à moi. Parce qu'à ses côtés, j'étais totalement perdu. Elle avait tout pour m'énerver, cette fille. Et pourtant, j'appréciais qu'elle soit là. Genre... beaucoup plus que je ne devrais. Je revoyais ses yeux, quand j'avais enfin repris conscience à l'hôpital et....

Devant le plan de travail de la colocation, je secouais négligemment la tête. Non, je ne devais certainement pas commencer à penser comme ça. A penser ça. Les choses étaient déjà assez compliquées en ce moment, pas besoin d'en rajouter une couche. Déjà que je ruminais bien assez souvent le petit problème qu'elle me causait en général. Et ça ne faisait qu'empirer, surtout quand, comme ce jour-là, j'étais tout seul, avec personne avec qui parler. Vraiment, j'avais hâte que les mecs ne rentrent dans ces moments-là. Sauf qu'on était en début de journée, et si je ne travaillais pas en ce moment, eux, oui, ou ils avaient leurs cours.

Il avait beau être tôt dans la matinée, il n'était pas très loin de l'heure du déjeuner.. et donc de l'apéritif. Alors, c'était normal quand je prenais une bière, bien que le motif soit plus d'ordre mental, pour décompresser. J'étais tranquillement installé sur mon canapé, quand la sonnerie avait retenti. Je n'attendais personne, et la seule chose que j'espérai, c'était que Dieu me laisserait en paix avec Meridia, et que la jeune blonde ait décidé de me laisser en paix. Traînant un peu la patte, j'allais ouvrir la porte, pour... découvrir une chevelure toute blonde. Le temps de réaliser qu'il ne s'agissait pas de ma pire crainte, mon coeur avait raté un battement. Mais c'était avec soulagement que je remarquais qu'elle était plus petite et plus... grosse ? avec un visage qui me semblait, à ce moment précis, plus sympathique.
Heyyyy Béa ! Ca fait plaisir de te voir ! Je n'avais pas besoin de lui demander ce qu'elle faisait là. Béatrice était toujours la bienvenue chez moi, même si elle ne s'annonçait pas à l'avance ou quoi. J'ouvrais la porte, pour qu'elle rentre, et avec un grand sourire, l'invitait à s'asseoir. Je t'offre quelque chose à boire ?


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Dim 4 Déc - 20:30

Béatrice ne savait pas si Camden était au courant de sa grossesse. Sa mère le savait probablement puisqu’elle était une très bonne amie de ses parents et que la mère de la blonde s’était sûrement fait un malin plaisir de lui raconter à quel point sa fille était une petite irresponsable qui s’était laissé engrossée par le premier venu. Est-ce que la mère des Hamilton se sera laissé embarquée dans son petit jeu et aura demandé à ses enfants de ne plus contacter Béatrice pour ne pas se faire influencer par elle ? La jeune blonde ne le pensait pas vraiment puisqu’elle s’était aussi toujours bien entendu avec elle. Certain disait qu’elle était la meilleure mère de famille que les Lambert auraient pu espérer avoir, mais on disait aussi qu’Hannibal Lecter était un excellent psychiatre. Bref, Béatrice devant la porte de son ami et elle espérait qu’il allait lui ouvrir avait qu’elle urine dans ses pantalons. C’était totalement désagréable d’avoir cette sensation de ne pas contrôler sa vessie. Elle était en train de penser d’aller faire son besoin caché derrière un arbre lorsque la porte s’ouvrit sur Camden. « Heyyyy Béa ! Ca fait plaisir de te voir ! » Son sourire lui avait tellement manqué. Il était le grand frère que Grégoire était pour elle avait qu’il parte, autant protecteur que Benjamin, mais sans la rancœur que ce dernier éprouvait envers elle puisqu’elle était partie un jour en voyage pour l’Australie. « Ça faisait trop longtemps qu’on s’était vu. Tu me manquais. » C’était comme ça entre Béatrice et Camden. Elle savait qu’elle pouvait tout lui dire, être complètement sincère avec lui et il ne se fâcherait pas vraiment contre elle. Il lui ferait parfois la morale puisqu’il la protégeait parfois un peu trop, mais elle était capable de vivre avec ça. Elle entra dans son logis. « Je t'offre quelque chose à boire ? » Elle lui montra son gobelet Starbucks qu’elle avait dans la main. « Merci, mais je vais terminer mon café avant. Tu m’excuseras Cam, mais j’dois absolument aller à la toilette » Elle lui mit son verre dans les mains et se dirigea dans la salle de bain. Elle connaissait l’endroit comme le fond de sa poche. Elle était toutefois très chanceuse qu’il n’y ait personne d’autre à l’intérieur. Lorsqu’elle en ressortit, elle alla voir son ami, reprit son café. « Merci, je n’en pouvais plus ! » Elle se dirigea vers lui et lui fit un câlin. Un câlin assez long puisqu’elle avait besoin d’un peu de réconfort. Oui, ça allait mieux avec sa grossesse, mais elle trouvait ça quand même difficile de ne pas se sentir appuyer par sa famille. « Comment tu vas toi ? » Elle ne prendrait pas les devants pour lui annoncer sa grossesse. Son ventre était tellement proéminent… Et elle voulait voir s’il allait être assez à l’aise avec elle pour lui poser la question ou bien encore lui dire s’il était au courant comme elle le croyait.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Jeu 29 Déc - 21:18

Malgré toutes les "qualités" qu'on pouvait me donner, sûrement par rapport à ce que j'avais dû traverser étant plus jeune, il ne fallait pas oublier mes défauts. Et le plus important qui me sautait aux yeux, c'était la fierté. Trop fier pour accepter que j'avais besoin d'une pause, d'un moment simple, où je me poserais calmement, et pendant lequel je ferais le point. Oui, voilà, faire le point pour savoir où j'en étais, voilà qui semblait parfait.

Mais apparemment, ce n'était pas pour maintenant que je ferais ce genre de coupure dans ma vie, malgré l'absence de mes colocataires, puisque la sonnette avait retentit, et que l'ouverture de la porte m'avait laissé face à une Béatrice qui me semblait presque fébrile. Quand je lui proposais, bêtement à boire, alors que j'avais vu son Starbuck Cup dans ses mains, elle refusait de ce que j'appelais poliment, simplement parce qu'elle m'avait fait un sourire et m'avait remercié en refusant. Je n'avais pas eu le temps de répondre qu'elle était partie pour les toilettes, et qu'elle m'avait refilé son gobelet dans les mains. Je n'avais eu le temps de dire quelque chose que lorsqu'elle me tournait le dos, s'engouffrant aux W.C. Euuuh, d'accord.....?

Le temps qu'elle revienne, j'avais posé sa boisson starbucks sur le comptoir, et je m'étais assis sur une des chaises hautes s'y trouvant. Et bien évidemment, je me laissais aller à des pensées stupides. La première ? Que l'appartement était quand même bien aménagé, que c'était vraiment très très sympa, cet espèce de bar. C'était sûr que si ça avait été moi qui avait tout meublé, dans l'entrée/cuisine/salon, on aurait trouvé simplement un frigo, une table, une cuisinière et un fauteuil avec une télé. Bref, ça aurait été horrible. Ou alors j'aurais certainement dû faire appel à une aide extérieure, parce que je n'étais réellement que dans l'optique du convenable, bien que j'appréciais le confort, j'étais incapable de penser optimal de moi-même.

J'étais en train de me perdre dans une réflexion intense - ou pas - quand la voix de Béa résonna derrière moi. Je souriais légèrement, plutôt amusé. Oh mais de rien, tu sais, du moment que tu laisses les toilettes où ils se trouvent, tu peux les utiliser à bonne volonté. côté humour, c'était pas encore ça, mais j'avais quasiment vingt ans de manque de contact avec des gens drôles à rattraper... avec les années qui continuaient de défiler. Donc, en gros, je devais apprendre deux fois plus vite, ce qui était impensable. Je me passais une main derrière le cou quand elle me demandais comment j'allais.. Devais-je lui parler de mon séjour presque forcé à l'hôpital ? Etait-elle au courant déjà, avec l'alarme qu'avaient du sonner mes parents..? En tout cas, une chose était sûre, il fallait que je lui parle de mes petits soucis amour...professionnels. Disons que mis à part quelques petits problèmes au taff avec une collègue, qui dépeignent un peu... je me raclais alors la gorge. [b].... même beaucoup en fait, sur ma vie personnelle, disons que ça va. Et toi alors ? Je la regardais de la tête au pieds, en essayant de trouver comment lui demander gentiment... "T'aurais pas grossi ?" Non, ou peut-être pas grossi, elle a peut-être changé sa couleur de cheveux, sa coupe, et ça donne une autre impression ? Enfin, en touchant aussi à sa façon de s'habiller alors. Ne retenant plus les mots, je laissais sortir. T'as changé quelque chose, non ? Je sais pas, je te trouves différente de la dernière fois. Dernière fois qui remonte à un bail, évidemment.


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Ven 30 Déc - 23:49

Béatrice était-là, perchée sur une chaise haute et appuyée sur le comptoir de Camden et elle se sentait bien. Elle se sentait terriblement bien puisqu’elle ne se sentait pas jugé. Enfin… Pas pour l’instant. Peut-être que ça changerait avec l’annonce de la grossesse, mais elle préférait ne pas y penser. De toute manière, ça ne servait à rien de se faire du sang de cochon pour rien. Elle ne pouvait pas anticiper avec certitude sa réaction et elle ne pourrait pas la changer lorsqu’il serait au courant qu’elle serait maman. « Oh mais de rien, tu sais, du moment que tu laisses les toilettes où ils se trouvent, tu peux les utiliser à bonne volonté. » Béatrice ricana. L’humour douteuse de Camden lui avait manqué. Tout de lui lui avait manqué. Elle n’avait pas compris à quel point il était nécessaire à sa vie. Et c’était encore plus vrai depuis que son frère n’était plus près d’elle. « C’est vrai que ce serait bien pratique d’avoir une toilette portative. Tu es sûre que je ne peux pas partir avec elle ? » Elle ricana. Elle n’avait pas non plus un sens de l’humour bien développé, mais elle aimait bien les blagues pourries. C’était ce qui la faisait rire le plus. « Disons que mis à part quelques petits problèmes au taff avec une collègue, qui dépeignent un peu... même beaucoup en fait, sur ma vie personnelle, disons que ça va. Et toi alors ? » Il avait l’air un peu gêné de ça, un peu démuni face à ce qui se passe au travail ainsi que dans sa vie. Béatrice allait devoir creuser un peu pour en savoir plus sans le brusquer. Elle ne voulait pas que parler d’elle. Elle ne supportait plus de devoir parler constamment de sa grossesse, de sa vie. Elle n’était pas heureuse de savoir qu’il avait des difficultés, mais elle se sentirait un peu plus utile si elle pouvait l’aider. « Qu’est-ce qui se passe ? Raconte-moi. » Elle avait pris sa voix douce, celle qu’elle prenait pour pousser quelqu’un à la confidence. Elle se pencha un peu plus vers l’avant pour lui montrer qu’elle l’écoutait le plus qu’elle pouvait, qu’elle était attentive à ce qu’il avait à lui dire, à lui confier. « T'as changé quelque chose, non ? Je sais pas, je te trouves différente de la dernière fois. » Béatrice passa sa main sur son ventre. Elle était grosse. C’était ce qui avait changé chez elle. Elle avait grossit, elle qui avait toujours été athlétique. « Tu peux le dire. J’ai grossit. » Elle passa une main dans ses cheveux. Elle avait perdu son sourire. Elle n’aimait pas avoir l’air de ça. Mais elle aimait de plus en plus l’idée d’avoir un enfant. Elle pointa son ventre. « Il y a quelqu’un là-dedans maintenant… » Elle s’arrêta là. Il fallait être complètement bouché pour ne pas comprendre ce qui se passait avec elle maintenant.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Dim 1 Jan - 23:04

Je n'avais pas été donné d'un sens extraordinaire pour faire des blagues. Au contraire, en fait. Mais au moins, j'étais plutôt réceptif et bon public. Enfin, c'était ce qu'on disait en général, et je l'avais souvent vu comme tel. La preuve en était : je riais de bon cœur à la remarque de Béa. Disons que ça va être compliqué de partir avec, même en étant un peu plus costaude que toi. C'était vrai que je l'avais toujours trouvée très menue. Entre ça, et le fait qu'elle ne soit pas très hautes, je doutais sérieusement que mes toilettes ne puissent un jour être considérées comme portatives.

Mais malheureusement, le ton de l'humour, ça n'est pas à chaque moment dans une discussion. Et bien sûr, dès qu'il fallait parler de Meridia, il était un peu moins présent. Beaucoup moins présent. Cette fille avait un effet.. A la fois pesant et rafraichissant sur moi. Elle me rendait malade, tant elle pouvait m'exaspérer, m'énerver. Rien n'y faisait. Et pourtant, quand elle n'était pas là, je passais mon temps à la chercher, à désespérer de son absence. Je soupirais et expliquais à mon amie. Je ne sais pas trop si tu écoutes un peu les émissions de radio, de temps à autres. Mais il y a cette nouvelle animatrice, avec qui je co-anime désormais.. Meridia. On a toujours passé notre temps à s'envoyer bouler, et c'est ça qui fait marcher l'émission. Et pourtant, dans le fond, on s'aime bien.. mais de loin, tu vois. Enfin.. Le boss a tout fait pour essayer de nous faire nous rapprocher, qu'on se lie d'amitié et tout. On est même parti cet été en vacances de "travail" comme il disait, même si ça n'a pas de sens, pour essayer de règler nos différents.. Mais en vain. Surtout qu'elle m'a envoyé à l'hôpital, en me faisant ingurgité de l'huile d'arachides, même si ça fait maintenant un moment qu'on bosse ensemble, et que du coup, depuis tout ce temps, quand on mange entre collègues, tous ensemble, je suis toujours super chiant et tout à propos de ça à la cantine, au restaurant et tout... mais elle s'en souvenait pas. Et ça m'a vexé aussi. Et pourtant, j'ai toujours hâte de la voir quand elle arrive.. et c'est bizarre. Je suis bizarre, mais ça, c'est pas une nouveauté. ça, c'était sûr. Je soupirais une fois de plus. C'était vraiment pas facile tout ça. Non, pas du tout. Et de le formuler à haute voix, c'était encore plus difficile. J'espèrais juste que Béa verrait où je voulais en venir, vu que je ne pouvais pas lui offrir un accès à mon cerveau ou à mes pensées. ça, c'était bien dommage, je pense qu'il faudrait faire une invention pour que désormais, ce soit possible.

Je n'avais pas osé dire que je la trouvais un peu plus ronde. C'était pas le genre qu'on disait comme ça à une fille. Croyez-moi, quand on grandit avec deux soeurs triplées, c'est quelque chose qu'on apprend souvent à ses dépends. Alors on se tait, et on acquiesce. Sauf que là, Béatrice venait de détruire tout ce que j'avais jamais cru sur le sujet, me laissant totalement bouche bée. Et la suite n'arrangeait définitivement pas les choses. Un instant à rester stoïque, puis enfin, une réaction. Mais c'est génial ! Petit temps de pause, et réflexion intense. Enfin, je crois non ? Mais c'est qui le papa ? J'avais raté tellement sur sa vie que je ne savais même pas si elle avait un copain ou quoi. La dernière fois que j'avais eu de ses nouvelles en tout cas, elle n'en avait pas. Et ça fait combien de temps ?


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Lun 9 Jan - 21:40

Être chez Camden avait toujours eût un effet apaisant chez elle. Elle avait toujours trouvé un refuge chez lui-même lorsqu’elle était petite et qu’ils habitaient encore tous les deux chez leurs parents respectifs. Et depuis qu’ils habitaient en appartement, cette sensation était encore présente chez Béatrice. Probablement que c’était Camden qui lui donnait cette impression. Être posé à côté de lui avec un bon café à la main et la vessie maintenant vide lui enlevait le stress qu’elle avait sur les épaules. Elle était aussi bien appuyée et prête à écouter ce qu’il avait à lui dire sur sa vie. C’est alors qu’il commença à lui parler de sa co-animatrice. Bien sûr qu’elle la connaissait ! En fait, elle connaissait que sa voix puisqu’elle ne l’avait jamais rencontré en vrai. Elle ne pouvait qu’espérer qu’elle ne faisait pas vivre de mauvais quart d’heure à Camden en dehors des ondes. Alors qu’il lui racontait ce qui se passait entre les deux, Béatrice ne faisait qu’hocher de la tête. Elle ne voulait pas l’interrompre dans sa lancer. Lorsqu’il eût terminé de lui raconter ce qui se passait entre eux, Béatrice avait un sourire aux lèvres. « Mais c’est de l’amour ça mon loup ! Tu sais, on dit que la haine et l’amour est deux sentiments très proches l’un de l’autre. » En même temps, elle ne pouvait pas vraiment s’empêcher d’avoir peur qu’elle continue de mettre Camden en contact avec des arachides et qu’il passe encore près de mourir. Est-ce que ça pouvait compter comme une tentative de meurtre ? « Par contre, j’avoue que j’espère vraiment que de te voir aller à l’hôpital à cause de l’huile d’arachide lui entrera dans le cerveau et lui fera comprendre que c’est un très gros détail qu’elle ne doit plus oublier quand elle est en ta présence. » Elle comprenait toutefois que ce n’était pas facile pour Camden de démêler tous les sentiments qu’il avait envers la fameuse Meridia. Elle avait tellement eu de la difficulté à faire la même chose avec Maddox même si la situation était totalement différente.
Puis, la discussion dévia sur sa maternité. Elle avait bien vu avec sa réaction qu’il ne le savait pas. Elle était donc maintenant certaine que sa mère avait tout fait pour cacher cette nouvelle à tout le monde pour qu’elle ne déshonore pas leur nom de famille… « Mais c'est génial ! » Un sourire éclatant prit place sur les lèvres de Béatrice. C’était la première personne qui réagissait aussi bien à cette annonce. Il y avait au moins une personne sur cette planète qui était heureuse de l’annonce de la petite chose qui poussait dans son ventre. « Enfin, je crois non ? Mais c'est qui le papa ? » Elle se mit à rire. En effet, il y avait quelques semaines, ce n’était pas génial, mais maintenant si. « Quand je l’ai appris, je vais t’avouer que je ne trouvais pas ça génial, mais je peux maintenant dire que j’ai hâte d’être une maman ! Tu te rends compte Camden, je vais être maman ! » Puis, son sourire s’atténua quelque peu lorsqu’il lui demanda qui était le papa. Elle aurait préféré qu’il ne lui demande pas. Son bébé n’avait pas besoin de papa. « Humm… Tu te souviens de Maddox ? » Il ne pouvait pas ne pas se souvenir de Maddox. C’était l’homme avec lequel elle était partie en voyage si longtemps… « C’est… C’est lui le papa… » Elle espérait qu’il n’ait pas vu que Maddox était en prison, qu’il était un assassin… Mais c’était quasiment impossible… Ça avait passé pendant des semaines dans les médias autant sur internet qu’à la télévision. « Mais elle ne saura pas qui est son père et il ne saura jamais qu’il a un enfant. Je refuse de penser qu’elle saura qu’elle est sa fille. » Elle venait de lui annoncer en même temps qu’elle savait que ce serait une petite fille. Une belle petite fille. « Et ça fait combien de temps ? » Son sourire reprit place sur son visage. « Vingt semaines. Je le sais depuis ma cinquième semaine de grossesse. »
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Jeu 12 Jan - 20:29

Du plus loin que je me souvienne, Béatrice a toujours fait partie de ma vie. Nos parents se connaissent bien, et sont amis depuis je ne savais combien d'années. Mais, souvent, les enfants d'amis ne s'entendent pas toujours. Ils se voient souvent comme des amis forcés. Même si cela n'empêche pas que d'autres soient liés comme les doigts de la main. Comme des frères et soeurs. Alors oui, j'avais déjà Remy et Liv, mais Béa aurait toujours eu une place chez moi si elle en avait le besoin. Ne pas l'avoir vue pendant tant de temps, ça faisait un peu mal. La voir aujourd'hui, chez moi... Enfin, à la colocation, quoi, c'était vraiment très agréable.

Enfin, la discussion, elle, l'était un peu moins. Elle m'avait demandé de lui expliquer un peu le chaos de ma vie. J'avoue que si bien des choses me réussissaient, avec mon job, mes coloc's et ma famille, tout ce qui était le reste, c'était un peu plus compliqué. Je soupirais après avoir fini, et une fois de plus, j'expirais bruyamment en l'entendant parler. C'était désespérant. Et encore plus avec ce qu'elle me disait. De l'amour ? Mon dieu, je suis pas sorti de l'auberge, si je tombe amoureux d'une fille comme elle, je te dis pas, moi. Depuis petit, on me disait des phrases du style "même dans l'alphabet "aime" et "haine" sont à côté". Autant dire que quand je le voyais écrit, je comprenais assez peu qu'il fallait entendre la phonétique de ces lettres. Mais jusque là, pour moi, ça avait été un concept très abstrait. J'étais totalement désemparé à entendre Béatrice me parler. Décidément, la situation était très compliqué, et c'était tellement peu de le dire!

Je lui avais assez maladroitement fait comprendre que je la trouvais plus... grosse. Et à ce moment, elle m'avait appris que c'était bien le cas, qu'elle portait en elle un enfant. Je trouvais ça super, moi, perso. Après, c'était peut-être pas son cas, elle était jeune, encore. Et quand elle m'expliquait comment elle se sentait par rapport à ça, je la comprenais plus ou moins... Bien que je ne sois qu'un homme. Et ouiiii ! Béa, maman ! Tu seras une super maman, j'en suis s^^ur ! Et j'espère que je serais au moins son tonton, à ton bébé ! dis-je, en un clin d'oeil. Cela dit, cet enfant, il devait bien avoir un père. Et finalement, je ne savais pas si j'étais si content que ça de savoir de qui il s'agissait. L'air un peu sombre, je répondais quand elle me demandais si je m'en souvenais. Oui, il me semble bien oui.. Je n'étais pas du genre à juger. Ou en tout cas pas elle. Mais lui, je n'en avais jamais été fan. Je soupçonnais qu'inconsciemment, sa présence était une des raisons pour lesquelles je n'avais pas vu mon amie depuis si longtemps. Parce que je ne l'appréciais pas. Je pense que tu as le temps de voir venir. A un moment elle.. Oh mais c'est une fille !Je venais de percuter, avant de reprendre.Elle te demandera qui est son papa, et tu devras le lui dire. J'imitais les gros yeux quand elle me disait depuis combien de temps elle était enceinte. Et toi, tu me le dis que maintenant. Si je te connaissais pas aussi bien depuis aussi longtemps, je me serais vexé.


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Sam 14 Jan - 21:33

Depuis que Béatrice était enceinte, elle avait tellement eu de gros évènements dans sa vie qu’elle avait oublié que les gens qui l’entouraient pouvaient aussi avoir des problèmes, des difficultés dans sa vie. Et Camden lui ouvrait les yeux. Elle se rendait compte qu’elle avait été complètement égoïste de ne penser qu’à elle. En même temps, elle n’était pas capable de s’ouvrir aux autres. Elle avait dû prendre un moment pour penser à elle, pour être capable d’accepter la situation et ne pas tomber dans une dépression très profonde… Elle espérait que ses amis étaient capables de comprendre… « De l'amour ? Mon dieu, je suis pas sorti de l'auberge, si je tombe amoureux d'une fille comme elle, je te dis pas, moi. » Mais en même temps, ce n’était pas surprenant que Béatrice lui sorte quelque chose du genre. Après tout, elle était bien cette fille qui croyait au prince charmant et aux contes de fée. Elle aimerait tellement que son frère adoptif, comme elle l’appelait, lui présente une femme un jour. « Bon… Je comprends… Elle te fais quand même vivre des misères, mais ne te ferme pas à cette éventualité… Peut-être qu’un jour tu verras tout ça différement. »
Reparler de Maddox lui faisait vivre des émotions pas très roses. Béatrice n’aimait pas avoir à prononcer son nom, mais elle n’avait pas le choix de le faire. Elle ne pouvait quand même pas dire qu’elle ne connaissait pas le père de sa fille. Elle n’était pas le genre de fille à coucher avec des inconnus sans précautions. Et elle ne voulait pas que ses proches pensent qu’elle l’avait fait. Et cet enfant avait été créé dans l’amour… Ce n’était quand même pas rien. « Et ouiiii ! Béa, maman ! Tu seras une super maman, j'en suis sûr ! Et j'espère que je serais au moins son tonton, à ton bébé ! » Elle eût un sourire, fit signe que oui de la tête. C’était sûr qu’il allait être son tonton ! Et le meilleure tonton de la planète même. « Je pense que tu as le temps de voir venir. A un moment elle.. Oh mais c'est une fille ! Elle te demandera qui est son papa, et tu devras le lui dire. » Elle haussa les épaules. « Je vais t’avouer que j’aime mieux ne pas y penser pour l’instant… Après tout, c’est encore dans très longtemps… » Béatrice essayait de se chasser toutes ces mauvaises idées de la tête. Elle ne voulait pas que Maddox vienne gâcher ce beau moment entre elle et Camden. « Et toi, tu me le dis que maintenant. Si je te connaissais pas aussi bien depuis aussi longtemps, je me serais vexé. » Elle avait un air gêné. C’était clair qu’elle regrettait de ne pas lui avoir dit avant, mais elle était certaine qu’il allait comprendre. « Mes parents ont essayé de me convaincre de leur donner le bébé et qu’ils l’adopteraient… Ils m’ont caché jusqu’à ce que je décide que ça ne serait pas le cas… » Et venais maintenant le moment de lui faire la grande demande. Il allait comprendre maintenant pourquoi elle était là devant lui à lui dire tout ça. « En fait… Je ne veux pas que tu hésites à me dire non si tu ne veux pas. Mais… J’aurais envie que tu sois plus que son tonton… Est-ce que tu veux… Être son parrain ? » Lui faire cette demande lui avait remplie les yeux d’eau. Elle avait tellement les émotions à fleur de peau depuis le début de sa grossesse. « Tu es important pour moi Camden et je veux que tu sois important pour elle aussi… » Elle tentait de retenir ses larmes, mais c’était si difficile pour elle.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Jeu 19 Jan - 20:09

Objectivement, je ne pouvais pas vraiment lui reprocher qu'on ne se soit pas vus. Elle n'avait peut-être pas été disponible, mais c'était pas non plus comme si j'avais pris le temps de quoi que ce ne soit. D'ailleurs, quel temps ? j'avais eu l'impression que depuis cet été, il avait défilé à une vitesse affolante, défiant tous les records jamais connus. J'étais d'ailleurs pratiquement sûr qu'on s'était fait entubés, et qu'il était question de semaines, bien que tout le monde les appelait "mois" qui avaient filé comme des mouches.
Mais il y avait une seule chose qui avait pris plus de temps à passer, c'était les heures en tête à tête avec Meridia. D'un côté, j'adorais ça, ça me faisait cette impression d'être plus vivant, et une impression de calme au fond de moi. Pourtant, c'était toujours de la colère, des cris et des contrariétés à l'usure avec elle. Je haussais les épaules, c'était quelque chose que je ne comprendrais jamais. Je n'étais certainement pas fait pour comprendre les femmes. Si tu le dis, on va dire que je te crois. Dis-je avec un sourire.

Je posais une main sur son épaule lorsque la conversation en venait avec Maddox. Je savais que ce n'était pas facile, mais bon, elle n'y pouvait rien, les choses étaient comme ça. En tout cas, en mon fort intérieur, j'étais convaincu d'une chose : lui cacher éternellement qui était son père et pourquoi elle ne le connaissait pas, c'était l'une des pires idées qui soit. Mais ça, j'avais le temps pour le lui expliquer. Et elle pour encaisser le coup. Même s'il était de mise qu'elle ne devait pas oublier de le faire, que ce serait pour sa file. Je comprends bien, mais quand même, commence à y réflechir. j'y étais allé doucement. Je ne voulais pas la braquer, et encore moins me disputer. Et puis, surtout, je n'allais pas faire du forcing alors que son enfant n'était pas encore né.
J'avais fait mine de lui reprocher de ne rien m'avoir dit. Je secouais la tête, comme désespéré, à l'entendre dire. C'est moche à dire, mais dans le fond,ça m'étonnerait presque pas. Entre tes parents et les miens, c'est vraiment ce qu'ils montrent aux gens qui compte, pas qui ils sont. Comme mes parents qui étaient séparé, mon père qui vivait avec une femme d'une quinzaine d'années de moins, qui était son étudiante il y avait encore peu. La routine, quoi. Et notre mère qui cachait sa dépression à coup de cachets, tant qu'on pourrait la considérer de droguée si on voyait. La famille parfaite !
Béatrice, c'était trop facile de lui faire peur avec deux ou trois menaces toutes petites en l'air. C'était pour ça, que je continuais de rire un peu d'elle en l'entendant parler. Et en la voyant au fur et à mesure, avoir les larmes qui montait, je me calmais. Je ne pouvais m'en empêcher, je la prenais dans mes bras, sans faire plus gaffe à ce qu'elle disait, jusqu'à la question fatidique. Oh, mais !Dis-je, presque sonné. totalement que je veux oui ! J'étais tout heureux par cette demande, encore plus ému par les confessions de mon amie de toujours.Mais il faut pas pleurer pour ça.. Mais ce serait avec grand plaisir ! Bien évidemment, l'hypocrisie était dans cette phrase. Dans le début de la phrase en fait. Parce que si je n'avais pas été Camden Hamilton, j'aurais aussi versé ma petite larme. Sauf qu'on m'avait tellement appris à ne pas pleurer pour les choses très graves, que du coup, c'était très rare que ça arrive. Cela dit, j'étais vraiment ému, et ça se voyait. J'en tremblais presque.


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Lun 23 Jan - 18:39

Béatrice voulait être heureuse. Elle voulait bien vivre sa grossesse et elle commençait à être capable de le faire. Il ne restait plus qu’à s’entourer de personnes qui voulaient son bien et qui étaient là pour elle. Elle avait commencé avec Rhiannon et elle voulait continuer avec Camden. Parce qu’il était là depuis qu’elle était toute petite et que même si elle ne le voyait pas très souvent, elle voulait qu’il soit près d’elle pour le restant de sa vie. Elle voulait aussi le côtoyer de plus en plus souvent. Et elle savait que s’il avait un rôle important pour la vie de sa petite fille, elle allait avoir plus d’une excuse pour l’embêter. Et elle savait qu’il la remettrait sur terre lorsqu’elle aurait des idées qui n’avaient pas vraiment d’allure… Comme il avait d’ailleurs commencé à le faire en lui disant qu’elle devrait dire à son enfant un jour qui était son père et pourquoi elle ne le connaissait pas. Elle savait qu’il avait raison même si ça lui faisait mal de lui penser. Mais elle savait qu’il allait faire en sorte qu’elle ne lui cache pas éternellement. Puis, elle lui fit sa grande demande et il la prit dans ses bras « Oh, mais ! Mais il faut pas pleurer pour ça.. Mais ce serait avec grand plaisir ! » Les larmes se mirent à couler pour de bons sur ses joues. Elle ne pleurait pas parce qu’elle était malheureuse, mais bien parce qu’elle était extrêmement contente qu’il lui dise oui. Ça la touchait beaucoup qu’il veule être important pour sa fille. Et il fallait le dire, les hormones avaient jouaient pour beaucoup dans ses humeurs. « Mais il faut pas pleurer pour ça.. Mais ce serait avec grand plaisir ! » Béatrice se mise à rire au travers de ses larmes. Si elle n’arrêtait pas bientôt, son ami allait croire qu’elle était bipolaire. Pourtant, ce n’était pas le cas. « S’cuse moi, c’est les hormones. Mais… Ça me touche parce que tu es le premier à avoir bien réagit lorsque je t’ai annoncé la venue du bébé et en plus, tu acceptes d’être son parrain. C’est… C’est les hormones qui me font pleurer comme ça. Mais je t’assure, c’est de la joie. » C’était ce qui était bien avec Camden. Même si elle ne l’avait pas vu depuis des mois et des mois, leur relation restait la même. Il ne lui en voulait pas parce qu’elle ne l’avait pas appelé pour le tenir au courant de ce qui se passait dans sa vie, il était capable de comprendre. Elle passa ses mains sur ses joues pour essuyer ses larmes. « Alors voilà, ta filleul est censé arriver le 18 mars ! Elle est en parfaite santé selon les médecins. » Elle devait bien le mettre au courant de tout ce qu’il avait manqué. « Et… Elle n’a toujours pas de nom. Mais j’hésite entre Leah, Maeva ou Sofia. » Tous des noms un peu français, mais qui se prononçait très bien en anglais. Il fallait pas oublier qu’elle allait grandir sur le territoire américain cette petite.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Lun 13 Fév - 18:52

J'étais vraiment très heureux pour Béatrice. Surtout, si ça lui faisait plaisir, je ne pouvais qu'acquiescer encore plus, et me réjouir pour elle. Et là, elle semblait heureuse, et rayonnante de la nouvelle de cet enfant à venir. C'était quelqu'un que j'avais toujours connu étant heureux, souriant. Mais ces derniers temps, les quelques fois où je la voyais, c'était différent. Elle semblait plus sombre, plus triste. Sauf là, maintenant. Alors comment ne pas apprécier la nouvelle ? Je ne comprendrais pas les gens qui ne seront pas d'accord avec ça.
Et puis, elle ne pouvait pas me faire plus plaisir en me proposant d'être le parrain de la pitchoune à venir. Non, franchement, c'était quelque chose juste de bien plus gros que tout ce que j'aurais pu imaginer, je ne m'y attendais pas vraiment. Je comprenais que les hormones y étaient pour quelque chose. Enfin, c'était ce que disaient chaque femme, quand elles étaient enceinte, donc je pense bien que ce n'était pas qu'une excuse comme ça. Je lui souriais d'un air réconfortant, et posais ma main sur son bras. Faut pas pleurer, même si c'est de joie. C'est normal en fait.  Je le pensais vraiment. On se connaissait depuis toujours. Bon, je ne me serais quand même jamais imaginé recevoir cette proposition, mais en y réfléchissant, je trouvais ça totalement normal d'accepter. Parce que c'était mieux d'être son parrain que son tonton ! Et puis, c'était pas comme si Béa était une inconnue pour moi, bien au contraire.
Je me sentais soulagée en la voyant passer des larmes aux rires et de la voir essuyer son visage. J'étais quand même un peu désemparé face à ses larmes, tout comme je l'étais devant celles de mes soeurs. Je ne savais trop quoi faire. Je hochais la tête en l'entendant. Déjà pleine d'énergie, je vois. Comme sa maman ! disais-je en riant. Elle arrive dans pas longtemps ! Tu en as mis à me prévenir, toi ! la taquinais-je, faisant mine d'être vexé, avant très vite de me reprendre, de peur de la faire pleurer. Et elle me disait les prénoms pour lesquels elle hésitait. Quoi ? Je devais choisir ou comment ça se passait ? Non mais c'était pas à moi de choisir quelque chose comme ça, j'espérais largement me tromper. Cela dit, je pouvais donner mon avis, comme n'importe qui, à condition que ce ne soit pas ce qui la fasse choisir de force, au contraire, ce que je disais, je ne pensais pas que ça devait influencer quoi que ce ne soit. Ce sont des jolis prénoms, j'aime beaucoup. Après je sais que des trois, je préfère Sofia. Et puis, de toute façon, il fallait bien qu'elle naisse avec un prénom, et elle allait devoir le trouver le plus vite possible, vu qu'elle n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez.


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Dim 5 Mar - 21:20

Avoir su que Camden lui faisait autant de bien, elle serait venue le voir beaucoup plus vite. Elle aurait aussi laissé tomber les langues de vipère plus vite et elle aurait passé plus de temps avec quelqu’un comme lui qui voyait sa grossesse comme quelque chose de bien et non comme un malheur. Peut-être qu’elle se serait mise à sourire un peu plus rapidement que ce qu’elle avait fait ? Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière. Elle devait profiter du présent et s’arranger pour que le futur soit le plus beau possible. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle avait demandé à Camden d’être le parrain de sa fille. Il était positif et elle voulait que son enfant soit capable de l’être autant que lui. Elle était certaine qu’il pourrait lui faire une belle éducation de ce côté-là. Bon, il fallait dire que normalement, Béatrice l’était beaucoup aussi, mais elle avait ses moments de faiblesse et elle voulait un bon allié. « Déjà pleine d'énergie, je vois. Comme sa maman ! Elle arrive dans pas longtemps ! Tu en as mis à me prévenir, toi ! » Béatrice avait l’impression qu’il était fâché ou bien déçu et elle allait se remettre à pleurer lorsqu’il se mit à rire, lui montrant que ce n’était qu’une plaisanterie, une blague. Elle était soulagée de voir qu’il ne lui en voulait pas vraiment. Elle aurait voulu lui en parler plus vite, mais on ne pouvait pas revenir dans le passé. « Dis, j’aurais aussi pu t’appeler de l’hôpital pour que tu vienne me voir en t’annonçant que j’avais eût un bébé et que j’aimerais bien que tu viennes faire sa connaissance. » Béatrice se mit à rire. L’atmosphère était devenue de plus en plus légère et ça lui faisait beaucoup de bien. Puis, le sujet dévia sur les prénoms qu’elle aimait bien pour sa fille. Des prénoms assez courts qui contenait tous des a. Elle adorait le son de cette lettre alors elle avait tout fait pour que sa petite fille en porte un dans le prénom qu’elle lui choisirait. « Ce sont des jolis prénoms, j'aime beaucoup. Après je sais que des trois, je préfère Sofia. » Béatrice prit quelques secondes pour réfléchir. C’était tellement difficile de choisir le bon prénom. « Et bien… Tu vois, Rhiannon préfère Maeva. Alors c’est à un pour Maeva, un pour Sofia et zéro pour Leah. Je vais devoir continuer à faire des sondages. » Elle haussa les épaules. « Après, j’imagine que je vais voir aussi quand elle viendra au monde. Peut-être que je déciderai un tout autre nom. » Puis, elle porta sa main à son ventre. Elle venait de bouger. Ce n’était pas grand-chose, mais juste un petit mouvement qui faisait que Béatrice venait enfin de constater qu’elle avait de la vie en elle. La jeune blonde regarda Camden avec les yeux très ronds. « Je… Je crois qu’elle vienne de bouger. Pour la première fois ! »
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Mar 28 Mar - 22:45

Si je pouvais changer quelque chose, je ferais certainement en sorte d'éviter tout ce temps perdu avec Béatrice. Elle était comme une sœur pour moi. Bon, en comptant également ses frères et sœurs à elle en plus, mais la relation n'était pas pareille. Dans le fond, elle avait l'air d'assumer totalement son futur rôle, et d'avoir la tête bien sur les épaules, mais je me doutais que ça n'avait pas du être simple. Et je n'espérais qu'une chose, c'était qu'elle n'avait pas traversé ça seule. Déjà, ça ajouterait encore plus à ma culpabilité, qui était déjà assez importante, mais surtout, pour elle, ça n'aurait certainement pas dû être facile à vivre et à accepter. Malgré tout cela, il y avait une chose que je pouvais remarquer. La grossesse la rendait rayonnante. Béatrice était déjà en temps normal un petit rayon de soleil pour toute sa famille et tous ses amis. Mais là, c'était définitivement et totalement quelque chose de différent. Quelque chose de frappant, même. Le seul hic, c'était qu'elle comprenait toujours aussi mal le second degré et qu'elle se culpabilisait.
En l'entendant parler, je haussais les épaules, d'un air désinvolte, et en secouant la tête. Pas sûr que j'aurais pu, vu que j'étais moi-même à l'hôpital, alité. Mais c'est pas grave, t'en fais pas, pour ton prochain enfant, on verra ! Lui dis-je, d'un air tout à fait angélique. La pauvre n'avait pas encore accouché ni subit les joies d'un enfant que je lui souhaitais d'en avoir un autre. Super, le pote ! Cela dit, je ne lui avais pas dit pour l'inquiéter, vu que de toute façon, je lui avais parlé auparavant de la situation avec Meridia et des conséquences désastreuses des actes de la demoiselle. C'est vrai que c'est joli comme prénom, tous en fait. Après, tu devrais vraiment te baser sur ce que tu veux toi, quand tu auras enfin.. réalisé, j'imagine, que ce bout de chou va venir au monde. L'important, c'était le choix de la maman, et du papa, s'il y en avait un, mais pas celui des gens. La preuve, je n'aurais pas eu trois prénoms, et mes soeurs non plus, s'ils n'avaient pas écouté les autres. Bon, après, je pense que mis à part le prénom composé "Amaury-Lucas" je n'avais pas à me plaindre de Camden. Mais ça, c'était ma mère et elle seule qui l'avait choisi. Heureusement.
Béatrice venait de sentir son mini-moi bouger. Les enfants, les grossesses, c'était pas mon truc dans le sens que je ne connaissais pas trop tout ça, je n'avais connu aucune femme enceinte dans mon entourage, sauf quand je passais mes visites à l'hôpital. Donc, évidemment, j'étais à la fois surpris, et émerveillé par ce qui arrivait à mon amie. Par contre, c'était clair que je connaissais deux ou trois trucs, on dit merci les livres, les magazines et les films grâce auxquels j'étais quand même un petit peu renseigné. Mais ça, c'est uniquement parce que c'est la première fois qu'elle entend la douce voix de son parrain d'amour. disais-je, sur le ton de la plaisanterie, avant de souffler. C'est vraiment super ce qu'il t'arrive, je suis vraiment heureux pour toi.. disais-je, les yeux brillants, tant je le pensais.


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Dim 2 Avr - 14:37

Béatrice était heureuse. Vraiment. Ça avait pris quelques semaines avant de pouvoir accepté sa grossesse, mais elle avait réalisé que ce n’était seulement que parce qu’elle était entourée de gens négatif. Un coup qu’elle les avait laissé tomber, elle avait commencé à voir le côté positif de tout ce qui lui arrivait. N’empêche qu’elle vivait encore beaucoup de colère, de tristesse et d’incompréhension vis-à-vis le geste de Maddox. Elle tentait toutefois de ne pas trop y penser. Ce n’était pas bon pour sa fille qu’elle se mette dans ces états-là. « Pas sûr que j'aurais pu, vu que j'étais moi-même à l'hôpital, alité. Mais c'est pas grave, t'en fais pas, pour ton prochain enfant, on verra ! » Béatrice écarquilla les yeux. Un autre enfant ? Non, mais il était fou ? Pouvait-elle commencer par avoir sa petite fille ? Ainsi qu’avoir un petit ami. Parce que ça ne se faisait pas bien seule un enfant. Et elle ne se ferait pas avoir une deuxième fois. Le futur père de ses peut-être futurs enfants ne serait pas un con comme Maddox. « Un autre quoi ? Non, mais attend-là. J’suis sûre que tu auras le temps d’en avoir un avant que j’en ai un deuxième. » Elle se mise à rire. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas ri autant et ça lui faisait du bien. Camden était vraiment un mec bien et elle espérait que la dénommée Meridia serait capable de le voir et d’arrêter de le faire pâtir un jour où l’autre. Béatrice était certaine qu’un jour, il chérirait et il rendrait une femme complètement heureuse et elle serait la femme la plus chanceuse du monde de pouvoir compter sur lui. « C'est vrai que c'est joli comme prénom, tous en fait. Après, tu devrais vraiment te baser sur ce que tu veux toi, quand tu auras enfin.. réalisé, j'imagine, que ce bout de chou va venir au monde. » Béatrice haussa les épaules. C’est vrai qu’il fallait qu’elle choisisse un nom qu’elle aimait avant tout, mais son problème, c’était qu’elle aimait les trois. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle demandait l’avis des gens. Mais elle se laissait une marge de manœuvre pour décider elle-même lorsqu’elle verrai les traits de sa fille. « Mais ça, c'est uniquement parce que c'est la première fois qu'elle entend la douce voix de son parrain d'amour. C'est vraiment super ce qu'il t'arrive, je suis vraiment heureux pour toi.. » Béatrice éclata de rire. Il commençait à en mettre un peu trop là. « Fait attention hein, bientôt tes chevilles ne passeront plus dans les portes. » Si seulement elle avait pu passer ce genre de moment avec ses frères… « Tu viendras visiter mon appartement ? »
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Mer 5 Avr - 22:27

En vérité, je m'étais certainement trompé de vocation. La radio, c'était bien, mais j'aurais dû être humoriste. Tellement de talent en moi. Enfin, ça, c'était ce que je voulais bien croire. La vérité, c'était que je savais très bien que mes blagues ne faisaient pas rire. Sourire, à la limite, mais c'était plus d'agacement de m'entendre m'essayer à un domaine que je ne maîtrisais guère. Je me demandais d'ailleurs souvent si les airs des auditeurs étaient les mêmes que mes collègues quand je me tentais à une boutade qui n'amusait guère que moi. Sauf que dans ma famille et dans les gens très proches de moi, j'avais beaucoup de chance : mes soeurs faisaient comme si ça ne les choquait pas, et presque souriaient de mes blagues, mais certainement pour se moquer. Tandis que du côté de mes proches j'avais l'exemple parfait de comment ils étaient : bon public. Ils riaient assez facilement à la moindre vanne ou aux petites erreurs, aux expressions que j'avaient ou autre. Oui, Béatrice était un exemple parfait de ce côté là.Pourquoi pas ? Tous les mecs sont pas tous des cons. T'inquiète, je te ferais rencontrer des copains à moi, tu verras, je suis sûr tu trouveras ton bonheur ! Et c'était parti pour la séance "je te case avec..." Je détestais qu'on me le fasse subir, mais je ne me rendais pas toujours compte que dans mes façons de présenter les gens, je faisais simplement pareil. Et ça, Béatrice était également dans les premiers à en pâtir. Mais bon, tant qu'à la caser, j'avais trois copains, mes colocs, célibataires à caser. Elle n'avait qu'à choisir.. Enfin, même si le doute pouvait planer sur leur célibat, vu qu'ils n'avaient jamais trop ramené de copine, ne serait-ce que pour manger, boire un coup ou quoi. J'avais l'impression parfois d'être le seul à faire étalage de ma vie, comparé à eux, d'ailleurs. Ils connaissaient mes soeurs, mes amis.. tout le monde, en somme. Moi je connaissais beaucoup moins, en comparaison.

Les prénoms et moi, c'était pas quelque chose de facile. Je choisissais souvent ceux qui étaient le moins appréciés ou du moins, les plus rares et peu répandus. Pas par un souci d'originalité, mais parce que pour moi "Marthe" était plus familier que "Léa". C'était pas de ma faute si la moyenne d'âge des personnes auprès desquelles j'avais grandi avaient plus de 80 ans à ce jour. Du coup, même si je me permettais de donner mon avis, je n'étais pas vraiment spécialiste sur la question.
Bébé avait décidé de bouger à ce moment, d'après les dires de mon avis. Etait-ce un signe que j'avais choisi le bon prénom ? Très certainement. Mais je me gardais bien de dire le secret qu'elle venait de me confier, cette petite chose. D'autant que pour Béa, je faisais du zèle, à ce moment là. C'est surtout ma tête qui voudra plus changer de pièce, oui ! Dis-je en riant de bon coeur. C'était certainement ce qu'il y avait de mieux quand on était avec ses amis : on pouvait rire de presque tout, et faire croire qu'on se vantait : la personne savait si c'était vrai ou pas, et on en riait d'autant plus. Parfois je regrettais que Béa ne soit pas un membre de la fratrie Hamilton. Avec les filles, on lui aurait fait des couettes, comme elles m'avaient fait, tiens ! Non mais tiens ! quelle drôle de question ! Evidemment, enfin, si tu m'invites, bien sûr ! Je savais que cette question suffisait à une invitation, mais je prenais toujours cet espèce d'air offusqué d'un air de dire "ouais, parce que jusqu'à maintenant, m'inviter, tu ne l'as pas fait!"


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Lun 10 Avr - 19:08

Lorsque Camden avait parlé d’avoir un autre enfant, Béatrice avait fait une mimique horrifiée. Elle n’était pas contre d’avoir une grande famille, mais elle ne voyait pas avec qui elle pourrait le faire. Maddox était le pire connard de la planète et le propriétaire de son appartement, de qui elle avait commencé à s’amouracher, était partit en voyage elle ne savait trop où et ne lui donnait plus de nouvelle. Elle avait donc décidé que sa famille serait composée d’elle-même et de sa fille. Et de Rhiannon. Elle ne devait pas oublier sa colocataire et accessoirement, sa meilleure amie. Elle n’avait pas besoin de mec pour être heureuse. Elle avait même réussi à se prouver jusqu’à maintenant qu’elle était mieux sans petit ami. Elle pleurait moins, riait plus. C’était une bonne chose, non ? « Pourquoi pas ? Tous les mecs sont pas tous des cons. T'inquiète, je te ferais rencontrer des copains à moi, tu verras, je suis sûr tu trouveras ton bonheur ! » Camden ne comprenait pas ce qui était en jeu. Elle ne doutait pas que ses amis étaient des mecs bien, mais de là à être capable de s’occuper d’un enfant qui ne serait pas le sien ? À accepter son corps qui serait plein de vergetures et de peau molle à cause de la place que sa fille occupait présentement à l’intérieur de celui-ci ? Elle n’était pas folle… Elle savait qu’elle aurait de la difficulté à rencontrer un homme de son âge qui serait capable d’accepter tout ça. « Je ne doute pas de tes amis, loin de là, mais je doute vraiment que les mecs de mon âge soient prêt à prendre soin d’un enfant… Encore moins d’un bébé qui n’est pas le sien. » Elle avait pris de la maturité la petite Béatrice depuis la dernière fois qu’elle avait vu Camden… Mais elle n’avait pas eu le choix de le faire avec la venue de sa petite princesse. Elle n’était pas contre le fait de retomber en amour, mais elle devait expliquer à Camden pourquoi ce ne serait pas toute suite, pourquoi elle prendrait le temps de choisir son prétendant cette fois-ci… « Maintenant, j’ai une petite crevette à protéger… » Elle avait porté ses mains sur son ventre rebondi dans un geste de protection.
Puis, son appartement vint sur le sujet. Elle ne l’avait jamais fait visiter à quiconque. En même temps, elle n’avait pas vraiment de personne assez proche d’elle pour le faire. Mais elle voulait absolument que Camden le voit. Après tout, il devait savoir où elle habitait pour pouvoir venir la visiter un de ces jours. « Non mais tiens ! quelle drôle de question ! Evidemment, enfin, si tu m'invites, bien sûr ! » Puis, une idée passa par la tête de Béatrice. Il voulait une invitation ? Alors il allait l’avoir. « Tu as quelque chose à faire aujourd’hui ? Parce que je t’invite maintenant. Viens chez moi, on se commandera une pizza pour le déjeuner. J’ai des choses à faire installer sur les murs, tu pourrais m’être utile. » Elle se mise à rire après sa dernières interventions. Elle le taquinait. Elle ne l’invitait pas pour qu’il fasse ses travaux, mais bien pour passer encore plus de temps avec lui.
avatar
A. Béatrice Lambert
I only see my goals, I don't believe in failure

MESSAGES : 1081
INSCRIPTION : 26/12/2014
ANNIVERSAIRE : 25/07/1995
CELEBRITE : Alexis ren

I only see my goals, I don't believe in failure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden Dim 23 Avr - 18:22

Dans ma bêtise, et dans ma volonté de faire une blague pas forcément drôle, je n'avais pas particulièrement compris la panique de mon amie. Non, j'y avais été imperméable, sans m'en rendre compte ne serait-ce qu'une seconde que ce que j'avais dit l'avait légèrement angoissée. Alors en l'entendant parler, je haussais un sourcil et relevais la tête vers elle, la regardant droit dans les yeux. Cette fois-ci, j'avais compris, j'avais capté. Hééé, mais Béa, faut pas te miner. Et puis, y en a des mecs biens qui acceptent que la femme qu'ils aiment ait un enfant d'un autre.. La preuve, un de mes meilleurs potes, qui était parti vivre en Allemagne, était parti avec sa chérie, qui avait eu deux enfants d'un autre homme. Et ils étaient heureux, mariés.. Donc je ne voyais pas pourquoi Béatrice, qui elle aussi était une fille bien, n'aurait pas cette possibilité. Bon, après je comprenais qu'elle veuille prendre d'abord soin de sa petite fleur, et le reste viendrait par la suite. Oui, je comprends, en fait. C'est normal. Au moins, j'avais compris qu'il ne fallait pas trop que je m'aventure trop loin sur le fait de tenter de la caser, même si c'était plus pour rire qu'autre chose. Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise. Mais qu'elle ne s'inquiète pas, ça allait finir par venir, de toute façon. Je lui trouverai quelqu'un de bien pour la caser en discrétion avec elle.

Elle m'avait parlé de son appart. Et bien sûr, depuis que je la connaissais, et qu'elle l'avait, cet appart, elle ne me l'avait jamais montré. Alors, bon, je passais mon temps à l'embêter à lui dire qu'elle me considérait comme une indésirable. Mais il me semblait bien qu'elle avait déménagé ou quelque chose comme ça. Mais du coup, fallait remédier au fait de ne pas y avoir été invité. Alors évidemment, je l'embêtais sur le sujet. Et je n'aurais jamais cru entendre de solution aussi expéditive. Encore fallait il que je me rappelle de la personne à qui je parlais. Béatrice était hors du commun, à ce niveau là. Ah ouais, comme ça ! Toi tu m'invites pour la minute d'après ? Bon, ok. Alors, ça me va ! Je viens. Mais c'est moi qui choisis la pizza, allergies obligent.. Je ne savais pas si Béatrice avait une idée de ce pour quoi elle se lançait. Moi, faire du bricolage ? Mamaaa, la pauvre, elle avait bien mal choisi sa main d'oeuvre ! Mais j'avais une qualité parmi ces défauts : j'étais volontaire !


DANS LES JOIES COMME FACE AU DANGER, TOUJOURS ENSEMBLE ♥ JAMAIS TROP TARD ♥
avatar
A-L. Camden Hamilton
I wanna live in a dream

MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 19/10/2015
ANNIVERSAIRE : 14/01/1992
CELEBRITE : Grant Gustin

I wanna live in a dream
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est le temps de faire un récapitulatif de nos vies respectives je crois... :: Béaden
» il est temps de faire croire en la magie [terminer]
» Il est temps de faire parler de soi.
» Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser : on n'a pas le temps de faire les deux.
» Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always in Miami :: Coconut Grove :: Résidences-